singerie

singerie

singerie [ sɛ̃ʒri ] n. f.
• v. 1350; de singe
I
1Grimace, tour que fait un singe.
Grimace, gambade, tour comique. pitrerie. « Pour le distraire, elle faisait mille singeries » (Maurois). Arrête tes singeries !
2(Abstrait) Imitation maladroite ou caricaturale.
II(1835) Techn. Réunion, troupe de singes; ménagerie, cage de singes. La singerie du Jardin des Plantes.

singerie nom féminin Grimace, geste, tour comique : Les singeries d'un clown. Démonstration hypocrite, manières affectées et ridicules : Personne n'est dupe de ses singeries. Peinture ou ensemble décoratif figurant des singes. (Souvent associé aux chinoiseries à l'époque Louis XV : châteaux de Champs et de Chantilly, peintures de Huet à l'hôtel de Rohan à Paris.) Section d'un jardin zoologique où sont élevés les singes. ● singerie (synonymes) nom féminin Grimace, geste, tour comique
Synonymes :
Démonstration hypocrite, manières affectées et ridicules
Synonymes :
- chichi (familier)
- minauderies
- simagrées

singerie
n. f. Grimace, tour de malice. Faire des singeries. Syn. (Haïti, Louisiane) macaquerie.
|| Par ext. (Plur.) Simagrées.

⇒SINGERIE, subst. fém.
A. — 1. Ménagerie, grande cage où sont regroupés des singes, soit pour l'étude et l'expérimentation, soit pour la présentation au public. La singerie du Jardin des Plantes. Une singerie tiède, garnie de glycines grimpantes pour les ouistitis (A. DAUDET, Rois en exil, 1879, p. 81).
2. BEAUX-ARTS. Représentation (tableau, sculpture, tapisserie) dont le singe est la figure principale. La grande Singerie du château de Chantilly. Mais une certaine légèreté, une certaine fantaisie [dans le style ornemental de Bérain] se glissent dans les détails: chinoiseries et singeries font leur apparition (VIAUX, Meuble Fr., 1962, p. 83).
B. — Gén. au plur.
1. Gambades, grimaces, pitreries malicieuses dignes d'un singe. Des singeries d'enfant. Nous avions toujours à nos trousses une nuée de polissons qui faisaient la roue sur nos derrières, appelaient Bamban par son nom, le montraient du doigt, lui jetaient des peaux de châtaignes, et mille autres bonnes singeries (A. DAUDET, Pt Chose, 1868, pp. 73-74). Mon père ne pouvait supporter les grimaces, ni chez nous, ni chez les étrangers. Rencontrions-nous dans la rue un passant qui regardait le ciel en clignant de l'œil et en montrant les dents, papa lui disait tout net son sentiment sur cette pratique: « Pas de singeries, monsieur! Ou vous vieillirez avant l'heure » (DUHAMEL, Notaire Havre, 1933, p. 120).
Faire des singeries. Faire le pitre à la manière d'un singe. Il ne faut pas toujours faire ses singeries sur la même place. Les spectateurs finissent par connaître tous vos tours et les exécuteraient eux-mêmes (GAUTIER, Fracasse, 1863, p. 183).
2. Péj. Attitude affectée, hypocrite et souvent ridicule. Synon. minauderies, simagrées, grimaces (au fig.). Des singeries de société. Je suis en général peu curieux de toutes les singeries qui se font dans le monde, mais celle-là mérite d'être vue et je sais bien bon gré à Louise de m'y avoir fait assister (DELÉCLUZE, Journal, 1825, p. 249). Ces singeries, ces parades de petit chien, cette ingénuité frelatée, ne plaisaient à Christophe en aucune façon (ROLLAND, J.-Chr., Foire, 1908, p. 732).
Faire des singeries. Je n'ai pas le temps d'aller prostituer mon caractère à faire des singeries de dandy auprès d'une femmelette (BALZAC, Corresp., 1833, p. 215).
3. Imitation maladroite ou caricaturale de quelqu'un ou de quelque chose. On se croit libre alors qu'on imite on fait l'homme On veut dans cette énorme et plate singerie Lire on ne sait trop quelle aventure à la gomme (ARAGON, Rom. inach., 1956, p. 16).
[En art] Imitation souvent médiocre d'un artiste ou d'un mouvement. Synon. plagiat. Les poëtes sont une race à part, une race des plus intéressantes quand elle est sincère, quand l'imitation et la singerie (...) ne s'y mêlent pas (SAINTE-BEUVE, Caus. lundi, t. 4, 1851, p. 55).
Par singerie. Par esprit d'imitation. J'écrivais par singerie, par cérémonie, pour faire la grande personne (SARTRE, Mots, 1964, p. 116).
4. Représentation caricaturale et trompeuse, simulacre, faux-semblant. Et tout cet amour entre hommes et femmes est une singerie. Sachez que vous êtes enfoncée en pleine grimace, en plein ridicule, et en pleine imbécillité (MONTHERL., Maître Sant., 1947, II, 2, p. 634).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1350 « imitation gauche et ridicule » (GILLES LI MUISIT, Poés., éd. Kervyn de Lettenhove, t. 1, p. 275); 2. a) 1478-80 « manières affectées » (GUILLAUME COQUILLART, Le Blason des armes et des dames, 351 ds Œuvres, éd. M. J. Freeman, p. 263); b) 1933 « actes jugés comme de pures formalités » (DUHAMEL, Notaire Havre, p. 161); 3. 1531 [éd.] « grimace, geste malicieux » les joyeuses cingeries (Perceforest, t. VI, f ° 109); cf. 1548 (N. DU FAIL, Contes et discours d'Eutrapel ds Œuvres facétieuses, éd. J. Assézat, t. II, p. 105); 4. a) déb. XVIIIe s. « réunion de singes » (LA MOTTE, Fabl., II, 6 ds LITTRÉ); b) 1869 « ménagerie de singes » la singerie du jardin d'acclimatation (Journ. offic., 17 nov., p. 1476, ibid.); 5. 1752 peint. (Trév.). Dér. de singe; suff. -erie. Fréq. abs. littér.:85. Bbg. GOHIN 1903, p. 347.

singerie [sɛ̃ʒʀi] n. f.
ÉTYM. V. 1350; de singe.
———
I
1 Grimace, gambade, tour comique. || Faire des singeries (→ Distraire, cit. 12).
2 Démonstration hypocrite ou exagérée. Affectation, agacerie, façon(s), manière(s), minauderie, simagrée. || « Nous nous pipons de nos propres singeries et inventions… » (Montaigne, Essais, III, XII).
3 Fig. Imitation maladroite ou caricaturale. || « La “manière” n'est que la singerie de l'art » (cit. 54).
0 Qu'est pourtant un écrivain, et surtout un romancier, qui anime des marionnettes sur le papier, en tirant de lui la singerie de leurs sentiments et de leurs actions ? Comédien aussi.
Paul Léautaud, Propos d'un jour, p. 118.
———
II
1 (1869). Techn. Réunion, troupe de singes; ménagerie, cage de singes. || La singerie du Jardin des plantes.
2 (1752). Arts. Sujet décoratif comportant des singes. || Les singeries de Huet (XVIIIe siècle).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Поможем решить контрольную работу

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Singerie — is the French word for Monkey Trick . It is a type of picture of monkeys fashionably attired. The monkeys are often acting in human behaviors. Singerie was popular among French artists in the early 18th century but the term is most usually… …   Wikipedia

  • singerie — (izg. senžerȋ) m DEFINICIJA lik. dekorativni, groteskno komičan slikani motiv koji je bio u modi u Francuskoj u razdoblju rokokoa ETIMOLOGIJA fr. ≃ singe: majmun …   Hrvatski jezični portal

  • singerie — Singerie. s. f. Grimace, gestes plaisants & risibles à la maniere des singes. Il fait mille singeries. je ne prends point de plaisir à ses singeries. il y a des enfans qui font de plaisantes singeries …   Dictionnaire de l'Académie française

  • singerie — (sin je rie) s. f. 1°   Grimaces, gestes, tours de malice. •   Chaque jour nous apercevons Que tout est plein de singerie ; Et les singes et les guenons Font une grande confrérie, le Ballet des rues, 1647, dans Rev. de l instr. publ. 22 févr.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • SINGERIE — n. f. Cage où sont enfermés les singes. La singerie d’un jardin zoologique. Il se dit aussi d’une Décoration murale, d’une peinture, d’une tapisserie dont les singes sont les principales figures. La singerie de Chantilly. Il désigne figurément… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • SINGERIE — s. f. Grimace, gestes, tours de malice. Il a fait mille singeries. Je ne prends point de plaisir à ses singeries. Il y a des enfants qui font de plaisantes singeries.   Il se dit aussi d Une imitation gauche ou ridicule. Toute cette gravité… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • singerie — ▪ art       (French: “monkey trick”), type of humorous picture of monkeys fashionably attired and aping human behaviour, painted by a number of French artists in the early 18th century. It originated with the French decorator and designer Jean… …   Universalium

  • singerie —    A scene in which monkeys are dressed in human clothes, and engaged in human activities. The French word for this is singe. There are precedents for this type of anthropomorphism in medieval manuscripts, and perhaps as far back as antiquity.… …   Glossary of Art Terms

  • singerie — sin·ge·rie …   English syllables

  • singerie — A piece of artwork which includes monkeys instead of people …   Grandiloquent dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”